Home / Actus / L’année 2016 sera-t-elle l’année Neymar ?
neymar

L’année 2016 sera-t-elle l’année Neymar ?


Neymar, roi de la com’

Jamais la fin de l’hégémonie du duo Leo Messi-Cristiano Ronaldo sur le monde du football n’aura été aussi proche. Le crack brésilien du Barça s’est enfin placé comme un concurrent sérieux à la succession de l’argentin et du portugais qui, bien que toujours capables de fantastiques performances, ne semblent plus être intouchables. Lors de la dernière élection du Ballon d’Or, Neymar était encore loin derrière les deux monstres en terme de voix, mais plus en terme de notoriété.

La preuve de ce renouveau bienvenu dans le monde du ballon rond se voit d’abord d’un point de vue « marketing » avec la présence de Neymar sur la jaquette du nouveau PES 16, en concurrence avec Messi sur celle de FIFA 16. Neymar est aussi venu voler la vedette à Cristiano Ronaldo, tous deux visages du plus grand site de poker en ligne PokerStars. Il occupe d’ailleurs la seconde place du classement des personnalités sportives au plus haut potentiel marketing, là où Messi et Ronaldo, trop âgés, ne sont plus qu’aux 22ème et 16ème places. Si être un produit commercial à succès n’est pas l’assurance d’une carrière sportive exceptionnelle (l’exemple Anna Kournikova restant la référence en la matière), elle reste la preuve d’un changement dans les esprits des fans de football qui sont enfin prêts à s’extasier sur du sang neuf.

Mais Neymar est-il vraiment capable d’éjecter de la première place du football européen Messi et Ronaldo qui la trustent depuis 2008. Le précédent vainqueur d’un Ballon d’Or remonte à 2007, avec la victoire d’un autre brésilien, Kaka, alors joueur de l’AC Milan, une autre époque. Pire, sur les 8 dernières éditions du vote du meilleur footballeur évoluant en Europe de l’année, seul Andrès Iniesta en 2010 a réussi à faire son apparition parmi les deux premières places. La tâche pour Neymar est donc immense, mais pas impossible.

neymarmessi

Neymar, roi des stats

Et pas impossible, ce sont les statistiques qui le disent. En effet, et de manière assez surprenante, Neymar dispose de meilleures statistiques que Messi et Ronaldo au même âge. Ainsi, à 24 ans, Messi avait inscrit 196 buts en 325 rencontres officielles, soit une belle moyenne de 0.60 buts/match. La moyenne de 0.36 de Cristiano Ronaldo est presque deux fois inférieur, il comptait pourtant déjà un Ballon d’Or à son palmarès. Neymar fait pourtant mieux avec 257 buts en 413 rencontres, soit une moyenne de 0.62 buts/match.

Cristiano Ronaldo vient de fêter ses 31 ans, Messi en aura bientôt 29. Autrement dit, l’avenir ne leur appartient plus. Et Neymar, du haut de ses 24 ans, a l’âge parfait pour effectuer la transition entre eux et les nouvelles pépites du football mondial que sont Courtois, Pogba ou encore Depay. Mais saura-t-il saisir cette occasion ? Une victoire en Ligue des Champions, dont il est le meilleur buteur actuel, paraît indispensable.

Neymar, roi du monde ?

Mais outre un échec en Ligue des Champions, d’autres paramètres pourraient venir entraver son objectif de Ballon d’Or. D’abord, par rapport aux statistiques citées précédemment, elles sont à relativiser par le fait que la majorité de ses buts ont été inscrits en championnat brésilien, un championnat de qualité inférieure au Big 5 européen. Ensuite, Neymar est un pur avant-centre, un finisseur, profitant énormément du travail de Messi. Et il n’a pas une aussi grande influence sur le jeu de son équipe que l’argentin ou que Ronaldo. Enfin, sa participation ou non aux Jeux Olympiques de Rio pourrait avoir une grande importance. Alors qu’un titre olympique (que le Brésil n’a jamais remporté) lui ouvrirait les portes de la gloire, un échec pourrait les lui fermer pour 2016.

L’avenir nous dira si Neymar sera bien le successeur attendu par toute une nouvelle génération. Et avec le début de la phase finale de la Ligue des Champions, et un double affrontement contre Arsenal, c’est peut-être enfin une nouvelle page du football mondial qui va commencer à s’écrire, presque 10 ans après le début du règne Ronaldo-Messi.

A propos de Un félin

Je viens, je parle de foot et je retourne dans la savane. J'aime surtout parler de foot espagnol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *