Home / Actus / Les 5 événements les plus inattendus à l’Euro 2016
img1

Les 5 événements les plus inattendus à l’Euro 2016


Le Portugal « a fait une Grèce » à la France

En 2004, le match d’ouverture et la finale du tournoi ont été un choc énorme. La Grèce a ouvert le tournoi en battant le pays hôte, le Portugal, pour ensuite les rencontrer de nouveau lors de la finale, match qu’ils ont également remporté sur un score de 1 à 0. Il s’agissait de leur premier titre européen, et avant 2004, la Grèce n’avait jamais gagné un seul match dans une compétition internationale majeure.

En 2016, le Portugal est arrivé à l’Euro sans avoir jamais remporté un trophée international. Pour être honnête, ils ont bénéficié d’un parcours relativement facile jusqu’à la finale, mais ils se sont retrouvés face à la France, pays hôte et favoris du tournoi, qui était une équipe très solide.

Les destins de la Grèce et du Portugal se sont alors croisés – ayant été battus par l’outsider en tant que pays hôte en 2004, ils ont semblés passer à côté de leur sujet assez tôt dans le match, surtout après avoir perdu leur joueur vedette, Cristiano Ronaldo, sur blessure. Cependant, ils sont parvenus à renverser la situation et à vaincre la France 1 à 0 pour remporter leur première victoire finale dans un tournoi, et ainsi laver l’affront de leur défaite en 2004.

img1

Le réveil du dragon

L’extension du nombre de participants à 24 et la règle des meilleurs troisièmes pour les phases de poule ont permis à trois des nations du Royaume-Uni ainsi qu’à la République d’Irlande de se qualifier pour la phase à élimination directe, et ce pour la première fois dans l’histoire européenne du championnat des nations.

Parmi ces équipes, le Pays de Galles créa la plus grosse sensation en parvenant à se hisser jusqu’en demi-finale. Il s’agissait de la première compétition internationale à laquelle le Pays de Galles participait depuis 1958, et après avoir infligé une défaite à l’un des favoris, la Belgique, en quarts de finale, ils ont malheureusement perdu contre le Portugal en demi, non sans avoir défié toutes les attentes et rendu leur pays très fier.

Les vainqueurs de dernière minute

Nous avons assisté à un tournoi où les parieurs sportifs devaient avoir le cœur bien accroché. Si vous aviez misé sur le total des buts inscrits ou sur un vainqueur direct, la plupart des parties vous auraient permis d’obtenir de jolis gains, mais beaucoup de personnes ont manqué l’opportunité de faire un peu d’argent rapidement car ils n’ont pas su comment se lancer. Les jeux d’argent en ligne ne sont pas si simples, vous vous retrouvez avec un nombre incroyable d’informations et il est difficile de savoir exactement auxquelles se fier. Par conséquent, avant de vous lancer, assurez-vous d’avoir tout lu en ce qui concerne les jeux en ligne afin de ne pas vous faire avoir.

Le ton a été donné dans le match d’ouverture, où la France se dirigeait vers un match nul 1 à 1 contre la Roumanie, avant d’obtenir la victoire presque à la toute dernière minute (89e). Lors de leur second match contre l’Albanie, le score était de 0 à 0 jusqu’à la 90e minute et ils finirent par l’emporter 2 à 0.

Dans les phases de poules de l’Euro 2016, 18 des 30 matches ont vu un but décisif être marqué après la 85e minute de jeu !

La blessure de Ronaldo

Lorsque le Portugal a atteint la finale de l’Euro 2016, ils étaient un des outsiders majeurs. La France, pays hôte, a démontré sa puissance pendant tout le tournoi et a sorti les champions du monde allemands en demi-finale.

Pendant ce temps, le Portugal n’avait pas gagné un seul match dans les 90 minutes du temps réglementaire avant de battre les courageux outsiders gallois en demi-finale. Ils n’étaient pas du tout favoris pour remporter la rencontre face à une Équipe de France qui semblait beaucoup plus forte, et leurs rêves paraissaient bel et bien s’effondrer à la fin de la première demi-heure de jeu lorsque leur joueur vedette Cristiano Ronaldo se blessa et fut contraint de quitter ses partenaires.

Personne ne s’attendait à voir Ronaldo manquer l’une des plus importantes rencontres de sa carrière prestigieuse, et encore moins à voir un Portugal amoindri se rallier, marquer un but sorti de nulle part, et vaincre la France pour obtenir son premier titre international. Ronaldo, bien sûr, rejoignit ses partenaires pour soulever le trophée.

Mention honorable : le papillon de Ronaldo

Lorsque Ronaldo s’est blessé, et tandis qu’il attendait les secours au milieu du terrain, les caméras de télévision du monde entier ont filmé ce papillon se poser de façon comique sur son visage.

En fait, la finale s’est retrouvée envahie de papillons, du fait que les lumières du Stade de France de Paris avaient été laissées allumées la nuit précédente, ce qui eut pour conséquence que le stade fut investi par des milliers de papillons !

img2

La domination islandaise

L’histoire favorite de tout le monde pendant cet Euro 2016, et de loin, fut celle de l’équipe islandaise. Un pays de tout juste 330 000 habitants avait peu de chance ne serait-ce que de se qualifier pour le tournoi, mais c’est pourtant ce qu’ils ont fait.

Ils se sont ensuite frayé un chemin, malgré l’opposition d’équipes nettement favorites, à la façon de guerriers Vikings.

Ils sont parvenus à contenir une équipe du Portugal favorite dans un match nul 1 à 1 pour leur premier match, avant de faire de même contre la Hongrie lors du second. Ils semblaient se diriger vers un troisième match nul 1 à 1 contre l’Autriche lorsqu’ils inscrivirent finalement le but vainqueur à la 94e qui leur permit de s’assurer la deuxième place du groupe.

Dans la phase à élimination directe, ils furent opposés à l’Angleterre, que bon nombre de spécialistes voyaient facilement sortir vainqueur du duel, d’autant plus que le champion du monde 1966 a inscrit le premier but du match après seulement trois minutes. Malgré cela, les Islandais se sont révoltés et ont inscrit deux buts avant la mi-temps, et sont parvenus à contenir des Anglais assez faibles pendant la deuxième mi-temps pour atteindre les quarts de finale où ils ont perdu contre la France, favoris et pays hôte du tournoi.

img3

A propos de Un taureau

Quand j'étais petit, on m'a dit que j'allais faire des corridas et que mes couilles allaient finir dans l'assiette du toréro. Du coup, je me suis enfui et le Talkfoot m'a accueilli les bras ouverts. Spécialiste de tout et de rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *