Home / Blog du Talkfoot / #ASNLOL : Et si j’avais été Pablo Correa ?
nancy

#ASNLOL : Et si j’avais été Pablo Correa ?


Et oui c’est nouveau sur le blog du Talkfoot, tous les week-end, un de nos membres va regarder un match et va se mettre à la place d’un des deux coachs de ce match pour livrer son point de vue. Aujourd’hui, j’ai décidé de prendre la place de Pablo Correa (Nancy) après son match perdu 0-3 contre Lyon.

Aaaah l’AS Nancy Lorraine de Pablo Correa est de retour en Ligue 1 avec cette étiquette d’équipe où l’on sait qu’on va se faire chier à les regarder parce qu’ils trop défensifs, parce qu’ils balancent devant ou parce qu’ils n’ont pas de projet de jeu. Mais j’ai voulu mettre tous ces à priori de côté.

Les potes et moi avons fait une réunion vendredi et Berni, un de nos consultants de l’émission, a eu une idée.

Les gars, et si on faisait une rubrique, slurp (bruit de la bière), qui parlerait des plus petits clubs ? Ce serait l’oeil du coach et on se mettrait à la place d’un entraîneur sur un match que l’on choisit et on dit ce que l’on aurait fait pour gagner le match.Berni - génie

Banco, c’est moi qui ouvre le bal. Bon, vu l’écart de niveau, je me suis permis d’un peu changer les règles en me mettant à la place de Correa pour ne pas perdre ce match. Car le gagner…


Je pense que le fait de vouloir démarrer le match tambour battant comme l’ont fait les joueurs de l’ASNL est une bonne initiative. Le contexte est idéal. Le stade est quasi-plein, les Saturday FC (Ultras de Nancy) sont chauds et c’est le match type David contre Goliath. Il fallait les prendre à la gorge. Si Lyon était gêné sur ce premier quart d’heure, il n’y avait pas non plus d’action concrète et nette de la part des Nancéiens.

J’ai pu noter qu’il y avait un joueur de l’OL qui n’était pas rentré dans son match au début, Jeremy Morel. Au vu de ses premières minutes, j’aurai insisté pour mettre l’accent offensif sur le côté droit avec une doublette composée de Cuffaut – Latéral droit intéressant qui déborde, va vite et peut éventuellement décrocher quelques centres potables – et Robic – Ailier droit – qui a été un véritable feufolet sur son côté. Il a donné pas mal de fil à retordre à Tolisso et Morel.

Faire des ajustements pendant la pause fraîcheur

J’aurais profité pour faire quelques modifications pendant la pause fraîcheur (vers la 20è minute, toujours à 0-0). En effet, j’aurais changé mon 6, qui était Pedretti pour le remplacer par N’Guessan, plutôt au milieu côté centre-droit. Ce petit Serge N’Guessan était plus endurant et plus intéressant physiquement que Pedretti. On ne peut pas demander à un type de 35 ans de faire la sentinelle, de défendre et d’être le fer de lance de l’équipe. Je pense que Pedretti aurait pu se contenter de la seule tâche de fer de lance, ce qu’il sait parfaitement faire.

Avec ce système qui serait toujours un 4-3-3 (ou plutôt un 4-3-2-1), Pedretti aurait eu plus de marge de manœuvre et N’Guessan aurait eu le physique et la puissance nécessaire pour harceler les transmissions entre Darder et Fékir ou entre Tolisso et Corgnet.

Retrouver de la lucidité

Il faisait chaud à Marcel Picot. En tant que Pablo, je me dis que la pression du premier quart d’heure n’a pas donné lieu à de véritables actions dangereuses. Ne serait-ce pas l’occasion de calmer les esprits et de garder un bloc défensif compact en cette seconde partie de mi-temps ? Restons lucides défensivement, reculons et restons groupés, demandons à Koura et Robic de se replier pour garder un score vierge à la mi-temps. Malheureusement, Nancy a voulu continuer sur son euphorie au lieu de temporiser. Dommage.

Le bon choix

La sortie de Muratori à la mi-temps. Il n’a pas du tout réussi à s’imposer sur son côté gauche. Il a été laxiste et Fékir a pu faire tout ce qu’il souhaitait.

La belle surprise

J’ai bien aimé Anthony Robic (30 ans) sur le côté droit de l’attaque de l’ASNL. Il a percuté, remisé et s’est pas mal démarqué. C’est dommage que Dalé n’ai pas pu être au diapason.

Je n’ai pas aimé

La non-entrée de Marchetti. Ce type a un fort potentiel technique et aurait pu être très important sur les contres dans la relance. Il aurait pu remplacer Bennasser qui tirait un petit peu la langue.

Mon avis sur Nancy

J’ai bien l’impression que Correa veut sortir l’ASNL du cliché de club chiant à regarder qui ne ravit personne qu’il soit remonté en Ligue 1. C’est une bonne chose. Nancy ne fera pas une Troyes 2016, ils gagneront quelques matchs avec cette mentalité.

A propos de Jérémy

Fondateur du Talkfoot, présentateur de l'émission des Désaxés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *