Home / Blog du Talkfoot / J’ai vu « Une équipe de rêve » et j’ai kiffé ma race
equipe-de-reve

J’ai vu « Une équipe de rêve » et j’ai kiffé ma race


Le Talkfoot a eu la chance et même le privilège de pouvoir voir le film avant sa sortie le 10 juin prochain. Putain, que c’était bon !

L’histoire

31-0, c’est de là où débute l’histoire. Il s’agit de la plus grosse victoire dans un match officiel. Celle de l’Australie sur les Samoas Américaines. Mais l’histoire du film, ce sera bien celle du type qui a pris les 31 cageots ce jour là avec ses potes. Celle de la nation la plus nulle au monde, dernière équipe nationale à l’époque au classement FIFA. Une prise de conscience se fait au sein de l’équipe qui décide, après un tournoi du Pacifique catastrophique, de faire appel à l’expérience d’un entraîneur étranger.

Objectif: les qualifications pour la Coupe du Monde 2014 et ramener au moins une victoire de ce tour préliminaire.

Cet entraîneur, un hollandais et seul candidat au poste, devra s’adapter à la culture locale, à la religion et surtout au niveau de ses joueurs. Mais cette expérience va apporter non seulement à l’équipe mais également au coach qui vivra une aventure humaine hors du commun avec notamment un joueur marquant par sa différence; il est transgenre.

Fantastique, prenant et émouvant

A l’heure où l’on a été omni-bombardés toute la saison par les stars du football, les millions d’euros de joueurs venant de propriétaires richissimes où il faut montrer que son portefeuille est plus gros que celui de son voisin puis un scandale de corruption à la FIFA comme cerise sur le gâteau, ce film est tout simplement une bouffée d’air frais !

Il revient aux fondamentaux, à savoir l’histoire de mecs payés que dalle pour jouer au ballon et représenter leur pays. Bien loin des caprices de stars, nous voyons des hommes et surtout une équipe.

J’ai vu beaucoup de films et de reportages sympas sur le football – j’ai aussi vu des trucs de merde – mais ce film vient se hisser au top de ceux qui m’ont le plus marqués. Amateur de football ou non, il s’agit d’un des films à voir en ce début de mois. Oubliez les scénarios hollywoodiens et retrouvez l’ivresse humaine, le temps d’un match de 90 minutes.

Cet entraîneur, qui pensait tout savoir et qui a compris qu’il devait s’adapter à une culture pour faire passer son message. Ce gardien de but qui a pris un jour 31 cageots et qui a pris sur lui. Ce mec transgenre qui est accepté par tous ses coéquipiers. Putain, mais le foot c’est aussi ça les gars !

Je suis sincère, ce film est une véritable pépite.

A propos de Jérémy

Fondateur du Talkfoot, présentateur de l'émission des Désaxés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *