Home / Actus / Et si Niort… ?

Et si Niort… ?

Aujourd’hui, Niort est à 4 points d’un rêve pourtant jugé inaccessible au début de saison. Au Talkfoot, on a décidé d’y croire avec eux. Focus sur des Chamois en crampons.

Vendredi 31 janvier, il était environ 22 heures au stade René Gaillard quand l’arbitre vient libérer les supporters de Niort. Succès face au leader Metz. Cinq, c’est le chiffre de la soirée. Cinq victoires consécutives et cinq points d’écart avec le troisième lensois. Pascal Gastien rentre au vestiaire, le torse bombé. Il y a quelques jours, cet écart s’est réduit à 4 unités. De quoi mettre un contre pied parfait à tous les experts des paris sur le football en ligne. Bordel, Niort est en train de redistribuer les cartes de la montée. Mais on peut donner des raisons d’y croire.

Il y a déjà des centaines de mecs qui l’ont fait à Foot Manager 2014. Ils ont même réussi à vendre Jérôme Lafourcade plus d’un million d’euros.

Dans cette équipe, il y a des vieux de la vieille. Rodolphe Roche (qui ne joue pas mais bon, il est quand même là) et Eric Chelle veillent sur un groupe jeune. La montée, ils l’ont déjà connue au Mans et à VA.

Dans cette équipe, il y a le mec revanchard. Celui qui devait avoir une carrière brillante mais qui a galéré. Il en faut toujours un dans une équipe qui monte. Celui-là s’est même pommé à Oldham. Mais aujourd’hui, Luigi Glombard s’est retrouvé et a même inscrit un but et fait une passe dé contre Metz.

Dans une équipe qui monte, il y a toujours le type qui est prêté et qui va te faire gagner des matchs. Emiliano Sala, prêté par Bordeaux, a su marquer à des moments importants. Le jeune qui monte comme on dit.

Dans cette équipe, il y a un type qui a un nom prestigieux. Même si Kévin Rocheteau n’a aucun lien avec l’Ange Vert, ça aurait quand même de la gueule. Après tout, il a bien Grégoire Puel et un Thibault Giresse en Ligue 1.

Dans cette équipe, y’a un mec qui s’appelle Djiman Koukou.

On a déjà eu les Worshippers du Mans, les Celtic Ultras de Brest et les Ultra Violets d’Istres. Pourquoi ne pas avoir des Ultras qui s’appellent Unicamox en Ligue 1 ?

On a déjà les Aiglons, les Lionceaux, les Canaris et les Dogues. Alors un Chamois, pourquoi pas ?

Parce que tous les ans, il y a un club qui se chie dans la dernière ligne droite de la montée. Tours s’en était même fait une spécialité. Du coup, ça profite à des clubs que l’on attend pas du style Ajaccio, Reims, Guingamp ou Evian. Souviens-toi.

Parce qu’un but comme ça n’a rien à faire en Ligue 2, même si c’était l’année dernière et que le mec qui a marqué, Mustafa Durak, n’est plus là.


Chamois Niortais 4-2 DFCO (L2, J9, 28/09/12) par DFCO_Officiel

Parce qu’on veut aussi y croire pour notre Désaxé Benoît.

Allez les Chamois.

A propos de Un pingouin

Ancien meilleur buteur du championnat de Groënland avec Nuuk. Comme le championnat ne dure que 2 semaines, je me fais chier le reste du temps, donc j'écris pour le Talkfoot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.