Home / Le saviez-vous ? / Franchement, c’est qui sur le logo de la Sampdoria ?

Franchement, c’est qui sur le logo de la Sampdoria ?

Au stade Luigi Ferraris, les tifosi arborent pourtant fièrement leurs écharpes au sein de la Curva Sud*. Dessus, un logo. Au premier coup d’oeil, on pourrait croire à un dessin d’enfant de 5 ans. Mais ce motif a bien une signification. Prenez la DeLaurean du Doc, on part en 1895.

*la Curva Nord étant la tribune des supp’ du Genoa, l’autre club de la ville

Putain, le tableau de bord de la bagnole a encore bugué… Nous voici au XVIè siècle où la ville de Gênes s’est retrouvée dominée par des Français qui ont délégué le pouvoir à des Italiens. En plus, y’avait pas mal de Turcs et de Maures qui tournaient autour en Méditerranée. Bref, un beau bordel. Toujours est-il qu’un jour, un marin qui a passé 8 ans sur des bateaux à vaincre des flottes en série. A côté, le PSG et ses 30 matchs sans défaite fait rire.

Ce mec s’appelait Andrea Doria, il était ce qu’on appelait un Baciccia. Un marin courageux typique des marins et pêcheurs que l’on pouvait trouver à Gênes. Il a été notamment considéré comme l’un des principaux acteurs de la libération de Gênes. Y’a même une statue à son nom.

Andrea Doria, sûrement après un mac do
A. Doria, sûrement après un mac do

Ca y est, le Doc a réparé la machine.

Direction 1895 où l’on assiste à la création du Società Ginnastica Andrea Doria, un club de foot. Pas loupé, il y a le nom du mec qui a libéré la ville. Ultime hommage. Un peu plus tard, le club fusionnera avec une autre équipe de la ville, la Sampierdarenese, créée 6 ans plus tard. Comme il fallait un peu des deux dans le nom, cela a donné la Sampdoria.

Tout ça pour dire que le logo représenté sur le maillot de la Samp’ était ce Baciccia, avec un marin de profil, la barbe, le béret, la pipe et les cheveux au vent. Derrière, les bandes de différentes couleurs représentent les couleurs des deux clubs qui ont fusionné à l’époque. Ben ouais, histoire de pas perdre l’identité de chacun d’un coup. Parce que l’histoire la plus forte de Gênes s’est passée sur la mer.

Cap'tain Cook
Cap’tain Cook

 

A propos de Un paresseux

Comment j'ai eu la flemme d'écrire cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.