Home / Blog du Talkfoot / « Il manque un vrai patron »

« Il manque un vrai patron »


Jean-Louis Triaud, président des Girondins de Bordeaux
Jean-Louis Triaud, président des Girondins de Bordeaux

Bordeaux est clairement sur une pente descendante. Pas de fond de jeu et un entraîneur qui ne trouve pas encore la bonne solution, les ingrédients sont réunis pour que les Girondins passent une saison bien pourrie. Après la honteuse prestation de cette équipe à Lyon (3-1 pour les Gones), je retrouve dans mon portefeuille une adresse mail : Alain Goujon. Au plus près des Girondins pendant plusieurs années pour le quotidien régional Sud Ouest, il a eu la gentillesse de répondre à quelques questions.

Lorsque je lui demande les raisons principales à propos du déclin de Bordeaux, A.Goujon prend sa DeLaurean et remonte à 1996 : « Encore une fois comme en 1996 et 1999, le club n’a pas su gérer son titre et sa gloire. 1996 c’était l’épopée européenne au terme de laquelle Zidane, Dugarry et Lizarazu ont été bradés. Au lieu de profiter de son exposition médiatique et de l’attrait suscité pour les recrues, Bordeaux stagne ou régresse à chaque fois. C’est un manque d’anticipation des dirigeants qui célèbrent la gloire au lieu de se positionner très tôt sur le recrutement. Lors des six derniers mois de Laurent Blanc, tout est parti à vau-l’eau. Le staff a démissionné et les joueurs ont pris le pouvoir. Ils se sont installés dans un confort toujours nuisible au collectif. ET personne n’a réagi. Triaud a laissé faire sans s’inquiéter, sans pousser un coup de gueule. » Le ton est donné.

« Aujourd’hui, il est un peu tard pour s’énerver. Ces qualités d’anticipation dignes d’un chef d’entreprise sont inexistantes chez Triaud. Il manque un vrai patron, un guide dans ce club. En outre, le club n’a jamais remplacé Charles Camporro, le directeur sportif. Avec ses qualités et ses défauts, il savait vendre les joueurs inutiles ou rarement utilisés. Il était aussi le tampon entre le vestiaire et l’entraîneur, et le vestiaire et le président. Il n’aurait jamais laissé partir Chamakh sans lui avoir fait resigné un contrat pour le vendre à bon prix. Il savait convaincre le président qu’il fallait prolonger ou pas tel ou tel joueur. Aujourd’hui, tout le monde resigne sans difficulté à Bordeaux sans se poser la question si c’est bon pour le club. Quand vous accordez un salaire mensuel de 70 000 euros à un jeune joueur comme Traoré, allez le faire travailler après. C’est du grand n’importe quoi. Si un jour, les présidents pouvaient être responsables financièrement de leurs erreurs, on verrait moins ce genre de choses. ». En lisant ces quelques lignes, la théorie émise par Blog Bordelais sur une préparation à la Ligue 2 pour pouvoir rompre certains contrats et diminuer des salaires peut prendre de l’ampleur. Cependant, Alain relativise : « Demandez à M6 si l’hypothèse est envisagée. Non, c’est n’importe quoi. Et si M6 part, le club se retrouvera en grande difficulté. Car si les supporters pensent que M6 n’injecte pas d’argent, elle survient au secours du club quand il présente un déficit de 8 millions d’euros comme cette saison. »

Je lis ses réponses, je pense, je me mets à imaginer un avenir à la nantaise, à la monégasque ou à la lensoise… Du coup, je lis ce qu’en pense mon interlocuteur : « Difficile de savoir où en sera Bordeaux dans six mois. Sauf à dire que ces trois clubs ont licencié leur entraîneur à la trêve pour le résultat que l’on sait. Dans la difficulté, il faut s’accrocher au staff en place. Lens est peut-être celui qui ressemble le plus à Bordeaux. Un président omnipotent qui refuse de partager les décisions et qui conduit son club dans l’abîme. », PAF ! Prends ça Jean-Louis… Mais bon, Alain est dans le vrai. Déjà l’heure d’aller au stade… Direction le virage sud pour Bordeaux-Montpellier. J’attendais de voir ce qu’allaient dire les Ultramarines sur la fronde des supporters désireux de boycotter Bordeaux-Paris. Ils ne sont pas solidaires, des actions seront menées si on se retrouve dans la mer** en décembre. Affaire à suivre. Du coup, je repense à la réponse d’Alain Goujon sur l’attitude que devraient avoir les supporters : « Le parcours d’un club n’est jamais linéaire sur la durée. Il faut manger son pain noir en attendant des jours meilleurs mais surtout des changements profonds à la tête du club. Sans une remise en cause de la direction, le club est voué à claudiquer. »

Je regarde le match, je suis heureux pendant 85 minutes, ah, ça dure 90 minutes un match ? Ben voilà on prend deux pions, je rentre chez moi, j’écoute Courbis sur RMC qui pense qu’un sort se jette sur les Girondins. Je suis démoralisé, j’espère que Gillot ne le sera pas aussi. Du coup je lis la fin de mon interview avec Alain, cool, j’avais posé cette question. Mais apparemment, pas de quoi s’inquiéter : « Il a toujours été dans des clubs où il fallait lutter pour le maintien alors que ce n’est pas le style de la maison. »

Tant mieux, ce ne devrait pas être la place de Bordeaux.

A propos de Jérémy

Fondateur du Talkfoot, présentateur de l'émission des Désaxés.

14 commentaires

  1. Vraiment sympa ce petit article à lire 🙂

    Une belle interview

  2. article intéressant donc n’oubliez pas…

    Le collectif « Action Girondins ! » se réjouit du succès de la pétition mise en ligne depuis 1 semaine (plus de 1300 signatures) et du retentissement médiatique auquel elle a eu droit.
    Cette pétition appelant au boycott des produits dérivés des Girondins de Bordeaux et du match Bordeaux-PSG du 5 novembre 2011 est disponible ici : http://www.mesopinions.com/Girondins-de-Bordeaux—Appel-au-Boycott—petition-petitions-a7d88276b7fd44366356e2ef754605d3.html

    Une page Facebook a aussi été créée : http://www.facebook.com/pages/Girondins-de-Bordeaux-Appel-au-Boycott/263008123740205?sk=wall

    merci à tous de votre mobilisation.
    Signez et diffusez !

  3. Pas vraiment d’accord avec la théorie de Goujon. Triaud n’a pas de pouvoir réel, il est au mieux une sorte de régisseur pour M6. Le fond du probleme, c’est que M6 exige des comptes à l’équilibre. Il n’y a pas de déficit de 8 millions cette saison, il suffit de regarder les comptes publiés. Les 12 ME de ventes de joueurs cet été ont comblé le déficit prévisionnel. La question de fond, c’est quel rôle endosse l’actionnaire : celui de mécène ou celui d’investisseur qui veut du RSI..

  4. Les comptes de la saison dernière n’ont pas été publiés, je vois pas comment tu peux insinuer ça.

  5. Les comptes fiscaux 2010 de la SA Girondins de Bordeaux déposés au 31/12/2010 présentent un résultat net de 1.2 ME. Vérifiable sur Societe.com

    Avec les 12 ME de cession de joueurs intervenus cet été pour 0 aquisition, je ne doute pas que le passage devant la DNCG soit une formalité.

    Il y a une communication mensongère des Girondins sur leur situation financière, ils parlent de déficits « previsionnels » qui sont systématiquement couverts par la vente d’actifs.

    D’ailleurs, dans la presse financiere Tavernost se vante justement du fait que Bordeaux est un club « exotique » qui ne perd pas d’argent.

  6. Je partage l’opinion d’Alain Goujon concernant Triaud à 2000%, je suis d’ailleurs surpris de le voir reprendre exactement la même rhétorique que celle que je tiens à l’égard de Triaud depuis plus de 10 ans (car il est bien évident que les lacunes de cet homme concernant la gestion sportive des Girondins ne remontent pas à hier).
    Quant à Norbert, il n’a pas compris certaines choses: si les Girondins présentent des comptes consolidés à l’équilibre, c’est logique puisque le propriétaire vend l’actif-joueur et recrute pour rien, là on est bien d’accord. Mais c’est dans le but unique de compenser le déficit du compte d’exploitation, or si ce compte (qui traduit la rentabilité ou non d’une société dans son exploitation courante) est SYSTEMATIQUEMENT déficitaire ces dernières saisons, c’est bien grace a la politique désastreuse de gestion des contrats de J.Louis Triaud (prolongations de joueurs injustifiées plombant la masse salariale pour des années, salaires inappropriés etc…). Avec une masse salariale aussi plombée par des joueurs aussi inutiles pendant aussi longtemps (2014 voire 2015), le club ne peut pas (plus) dégager un E.B.E.(excédent brut d’exploitation) a fortiori sans jouer la LDC (ce qui est impossible vu le niveau des lofteurs pré-retraités de Jean-Louis).
    Pas étonnant après ça que le propriétaire ait décidé de restreindre l’investissement au maximum. Cela signifie qu’il n’y a plus aucune confiance de NDT envers JLT sur sa gestion sportive. Cela signifie aussi qu’Alain Goujon a raison quand il dit que sans une remise en question sérieuse de la direction, le club est voué à claudiquer…

  7. tiponch aucun club de foot ne présente un EBE positif, tous les clubs compensent en vendant leurs actifs sportifs. Pourquoi Lyon a vendu benzema ? Pourquoi Lille a vendu Gervinho ? Pourquoi Marseille a vendu Niang ? Donc rien de special à Bx sauf que l’actionnaire exige un compte de résultat positif chaque année, quitte à flirter avec la L2
    Tiens le nouveau dossier du blog bordelais devrait te ravir vu le costard taillé à Triaud
    http://www.blogbordelais.com/laurent-blanc-reve-inacheve-de-bordeaux/

  8. Norbert, Lille a vendu Gervinho parce que le joueur voulait partir en Angleterre pour gagner plus, pareil pour Niang en Turquie, pareil pour Benzema au Real. C’est la loi du foot-business. Mais par contre, pourquoi Triaud laisse partir Cavenaghi pour rien alors qu’en le vendant quand il fallait, il en aurait retiré un bon prix, pareil pour Chamakh pour lequel, comme le dit Alain Goujon, Charles Camporro ex directeur sportif ne l’aurait jamais laissé partir sans lui faire resigner un contrat. Ce dont il faut être conscient c’est qu’il n’y a aucun directeur sportif parce que Triaud n’en veut pas (pour de mauvaises raisons) et donc Triaud est le seul interlocuteur des joueurs et de leurs agents. Or, comme beaucoup d’entre eux n’ont qu’une confiance très relative dans sa parole, ils s’en méfient terriblement. (cf les déclarations des agents de Cavenaghi et de Chamakh par exemple). Triaud aime célebrer la gloire mais c’est un président omnipotent qui a un manque terrible des qualités d »anticipation qu’ont les chefs d’entreprise. Il lui manque cette vision d’anticipation et de stratégie de développement. C’est un gestionnaire Triaud, ne l’oublions jamais, pas un visionnaire. Il n’aurait jamais pris les mêmes risques qu’Aulas à Lyon. Et c’est ça l’énorme point faible du club, comme le souligne très bien Alain Goujon. Si les actionnaires du club veulent franchir un pallier dans l’avenir, il va falloir qu’ils trouvent la bonne personne ou alors qu’ils entourent beaucoup mieux Jean-Louis Triaud qui est finalement un homme très seul face à sa médiocrité (version hard) ou à ses limites (version soft)

  9. Je pense que vous prenez Triaud pour une quiche qu’il n’est pas. Triaud ne joue pas avec son argent, il est aux ordres de Tavernost. Et ce dernier martelle que M6 n’est pas là pour prendre des « risques » mais pour accompagner le club. Nuance de taille. Changer Triaud ne changera rien fondamentalement, tant que M6 exigera du club qu’il soit un centre de profits.

  10. Je pense que vous prenez De Tavernost pour une quiche qu’il n’est pas. De Tavernost ne joue pas avec son argent, il n’est que le directeur général de M6 mais pas le propriétaire. Et comme le dit Alain Goujon dans l’article, si un jour les présidents pouvaient être responsables financièrement de leurs erreurs, on verrait moins le genre d’erreurs dont est coutumier Jean-Louis Triaud qui ne joue pas avec son argent mais avec celui des autres. Changer Triaud pour un président qui soit un vrai patron, un guide pour le club changerait fondamentalement beaucoup de choses.

  11. quels sont les « vrais » patrons qui jouent avec leur argent ? Labrune ? Leonardo ? Wenger ? Ferguson ? Le Lay ?
    Redescend sur terre tiponch et arrête de vivre dans le monde des bisounours. A l’époque où on lui donnait de l’argent, Triaud a été chercher des Savio, des Denilson, des Legwinski, des Smertin, des Caneira, des Roche, des Kapsis, des Smicer…
    A cette époque, M6 était dans un démarche conquérante, aujourd’hui M6 est dans une phase de repli, c’est tout. Le problème n’est pas une question de vrai patron ou de guide ou de je ne sais pas quoi. Le nerf de la guerre, c’est l’argent, même si ça ne suffit pas, mais c’est un préalable à tout.

  12. Oui finalement tu as raison Maurice, Jean-Louis Triaud est un bon président. Et M6 un mauvais propriétaire. Je m’excuse je me suis trompé
    Pardonne moi

  13. Savio, Denilson joueurs en prêt, salaire assuré à 70% par le club prêteur, cout financier zéro, quand il s’agit de les signer, NON c’est trop cher.
    Smicer, fin de carrière, cout ZERO…
    Roche formé au club…
    Kapsis: une énorme arnaque mais qui n’a rien couté (pas comme Christian)…
    « A l’époque ou on donnait de l’argent à Triaud »: arrête ta démagogie Norbert ou Maurice, tu ne convainc personne tellement tu racontes des bêtises. Mais c’est H.S
    Le club a besoin d’un guide d’une autre envergure que Triaud, un homme qui sache s’entourer, structurer le club, qui fédère autour d’objectifs avec une communication adaptée en toute circonstances. Le club n’a plus besoin d’un guignol enfin voyons…

  14. lameule dit :cette equipe est tellement desequilibrée que je me demande ce que les entraineurs successifs (blanc/tigana/gillot) attendent pour mettre les jeunes de la reservefranchement c’est pas qu’une question de joueurs bons ou non (jussié peut peut-etre être pas mauvais dans une equipe ou 10joueurs se defoncent a côté de lui) mais une question de complementarité ! Plasil est bon, mais s’il est pas physique et pas super offensif, c’est avec un mec phyisque et offensif qu’il faut l’associer ! Pas avec un mec qui va faire des passes derrieres encore plus que lui !pareil, les lateraux ils sont bien gentils, mais j’ai l’impression qu’ils oublient souvent de défendre… pour des défenseurs, c’est bizarre quand même…bref si on veut être une vraie equipe il va falloir attendre qu’on achete 1 par 1 les joueurs qu’il nous manque… on est bien revenu a apres 1999 quand tout le monde etait parti. Avant ricardo quoi… Et ca franchement je sais pas si c’est JLT, NdT, ou Blanc/Tigana les responsables mais c’est quoi leur boulot a part reflechir proprement a qui pourrait remplacer les joueurs qu’on a ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *