dimanche , octobre 21 2018
Home / Actus / Le jackpot messieurs dames, le jackpot !

Le jackpot messieurs dames, le jackpot !

Comme si vous ne vous souveniez pas de ces fabuleuses paroles prononcées par notre Gilbert National des grands soirs de Ligue 1 !

Petit rappel ? Ça nous ramène 4 ans en arrière, tirage coupe du Monde 2010, Raymond maintenu, naufrage annoncé et pourtant… L’espoir demeure : Uruguay, Mexique et Afrique du Sud. « JACKPOT ! » nous dit Gilbert ! Oui jackpot au début, mais fiasco à la fin… Élimination la queue entre les jambes puis scandale Knysna dont on ne reparlera pas.

Aujourd’hui, le débat est ailleurs, et je voudrais tout d’abord clarifier une chose :

Je ne suis pas pour l’Équipe de France. Du moins, je ne le suis plus et ce depuis 2008. Je suis désormais un supporter à reconquérir (comme quelques uns d’entre nous) et de ce fait, cela passe par des actes et un état d’esprit sur, et en dehors du terrain, car il y en a marre des enfants gâtés.

Je parle de l’état d’esprit. Celui entrevu lors du match retour de qualification face à l’Ukraine, cet état d’esprit d’ailleurs, qui cela dit en passant, était tellement éclaboussant que le lendemain, la presse comme le peuple donnait l’équipe de France vainqueur du trophée avant l’heure. J’ai même entendu « ils sont invincibles quand ils sont comme ça ! » avec un air enthousiasmé à faire baver les bookmakers.

Soyons réalistes un instant, il faut calmer tout le monde de ce pas avant qu’on ne se mette à chialer des paillettes à foison par les glandes lacrymales. Oui la qualification a laissé entrevoir de bonnes choses, mais elle n’efface pas tout, il ne faudrait pas voir à l’oublier. Oui, la Suisse (encore…pfff) le Honduras et l’Équateur, sur le papier, autant le dire, le groupe est ouvert, jouable, le tirage est clément, encore une fois j’ai envie de dire (du moins tant que Johnny ne nous en fait pas une chanson…).

Oui, mais…

Stop ! On arrête tout ! Quand ta nana te donne une seconde chance parce que t’as merdé, soit tu t’en cognes, soit tu fais en sorte de ne pas répéter les mêmes conneries. Et là, sincèrement, c’est seconde chance à la sauce miracle de Noël qui nous tombe sur le râble. J’en vois à Lourdes qui continuent de se lamenter.

J’ai une question : c’est mignon tout ça, mais a-t-on les épaules ? Plus rien n’est sûr avec cette équipe de France tant elle peut rassurer aussi vite qu’elle peut être décourageante, voire affligeante (cf match aller des Barrages et archives sous scéllés de l’INA). Autant vous le dire, après ce match aller et la baffe Ukrainienne, j’avais la rage comme je l’avais rarement eu. Ça dure depuis 2008 et là c’était juste le pompon comme dirait l’autre. Ils étaient définitivement allés trop loin dans l’insuffisance, dans la négligence, dans l’irrespect. Avaient ils conscience de ce qu’ils faisaient ? C’était simplement et franchement honteux.

Et là messieurs dames, tenez vous bien, sortez les pattes de lapins et les fers à cheval parce que même les joueurs d’Euromillion n’y ont vu que du feu : on se qualifie contre toute attente (mais avec brio allez disons le après c’est fini) et on s’attrape un tirage d’un autre monde que le pauvre Costa Rica dans son groupe D de la mort, doit certainement nous envier, coincé au milieu de ses trois anciens champions du monde (Italie, Espagne, Angleterre).

Si c’est pas un signe du destin, je veux bien revendre des Pim’s made in Taïwan au marché du coin. L’équipe de France se reconstruit, c’est un fait. Le choix des hommes de DD va s’avérer crucial pour la suite. Qui embarquer ? Nasri ? Je vous dis clairement non et tout le monde a pu voir pourquoi. Koscielny ? Une baffe, mais pas son unique bêtise. Sur le match aller à enjeu, il était à l’Ouest. À l’inverse des jeunes comme Sakho et Varane ont montré une réelle maîtrise et une solidité en défense.

Bref, vous l’aurez compris, la suite va être très importante et il va surtout ne pas falloir choisir ses matches pour être bon. Il faudra être concentré, impliqué et motivé le 20 juin contre les Suisses, sous peine de tracer un autre chemin de croix en compétition (ce qui serait catastrophique pour l’image du foot français disons le clairement).

Si tout le monde s’accorde à dire qu’on a effectivement encore une fois « tiré  le jackpot », personnellement, j’aurai plutôt tendance à dire qu’il faudra d’abord tirer les conséquences des échecs passés si l’on ne veut pas une nouvelle débâcle. La poigne de DD peut faire la différence à ce niveau là. Son discours a l’ait de commencer à remplir les têtes vides du groupes. Mais prudence. Une fois à Rio, les prémices d’un bon match de qualification seront à jeter au profit d’une remise à zéro complète des compteurs, et ils peuvent être sûrs d’une chose.

Ils seront attendus au tournant

Pas seulement par les supporters ou la presse, mais surtout par les adversaires du groupe qui auront à cœur de faire tomber la France. Le Honduras et l’Équateur, les deux sud-américains du groupe, voudront s’extirper pour créer la surprise et laisser les européen sur le carreau à manger leurs miettes. Quelque chose me dit qu’ils en sont capables. En tout cas, à l’heure actuelle, tout le monde a sa chance quoiqu’on en dise (oui même nous).

Mais pour cela il faudra jouer le coup à fond et arrêter de se regarder le nombril. Jouons bon sang ! C’est tout ce qu’on leur demande depuis bientôt 4 ans et là, une chance leur est à nouveau offerte. Sans pour autant sauter à pied joints dans le piège tendu de la facilité et de l’enthousiasme par excès de confiance, il faudra être tout simplement à fond et ne pas se dire que le Suisse est petit « sur le papier » ou encore que le Honduras et l’Équateur ne valent pas plus qu’une vulgaire équipe de D2 mexicaine…

Pourtant, rien d’insurmontable en soi. Avec de la discipline et de l’investissement, je me dis pourquoi pas. Ils ont les cartes en main.

Alors, cartes sur table les mecs ! Et jouez. Gagner, ça doit suivre en théorie..

A propos de Un furet

Jamais de bonne humeur. De toute façon j'ai jamais une tronche d'animal content. Je donne mon avis sur tout et n'importe quoi dans le foot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.