Home / Billets d'humeur / Le Sporting peut-il croire toujours au titre ?

Le Sporting peut-il croire toujours au titre ?


Vainqueurs hier sur la pelouse de Chaves en Liga NOS, au Portugal, le Sporting Lisbonne reste accroché à ses rêves de titre derrière les deux favoris que sont le FC Porto et le Benfica. Cependant, il va falloir faire preuve de plus de régularité et composer sur un bon équilibre avec l’Europa League pour pouvoir remporter le jackpot. Avec la défaite du leader Porto et la victoire des Lions, l’espoir est toujours permis pour les hommes de Jorge Jesus.

Un vrai potentiel offensif

Mais alors, regardons d’un peu plus près cette équipe du SCP en commençant par ce que l’on aime le plus dans le football, l’attaque et les buts. Le potentiel offensif du Sporting est très intéressant avec notamment des joueurs agiles et vifs sur les côtés comme Gelson Martins ou Marcos Acuna sur l’aile gauche. Ce sont deux profils différents qui permet un déséquilibre avantageux pour les Lisboètes. Lorsque Martins est excellent pour déborder, percuter et centrer, Acuna, recruté cet été en provenance du Racing en Argentine, a plutôt l’habitude de piquer vers l’intérieur et frapper ou trouver l’ouverture.

Mais devant, c’est le retour du buteur maison depuis dimanche qui donne du beaume au coeur des supporters. Oui, tu as bien compris que je parlais de l’inévitable Bas Dost. L’attaquant du Sporting a notamment inscrit à Chaves ses 21è et 22è buts cette saison en championnat et a offert la victoire à son équipe. Tiens d’ailleurs je te propose le résumé du match ci-dessous par l’intermédiaire de la page Facebook officielle du club.

Derrière, c’est costaud

Maintenant, regardons d’un peu plus près les joueurs qui composent la défense du Sporting Club de Portugal. On peut y retrouver de vieilles connaissances comme le Français Jérémy Mathieu, notamment ancien joueur du Valencia CF et du FC Barcelone, ou bien Fabio Coentrão qui a notamment porté les couleurs du Real Madrid et du meilleur ennemi du SCP, le Benfica Lisbonne. Si l’on parle avant-tout de Mathieu, on peut dire que c’est une bonne pioche pour le Sporting. En effet, le joueur est arrivé gratuit à cet été et a apporté notamment toute sa qualité technique, son sens du placement, la propreté de sa relance et aussi sa rapidité. Même quand on a 35 ans, on reste compétitif et il forme une belle doublette avec son partenaire dans l’axe, l’Uruguayen Sebastian Coates.

Pour Coentrão, c’est un vrai pari. Arrivé pour se relancer et espérer figurer dans la liste des sélectionnés pour la Coupe du Monde en Russie, il fait une saison tout à fait correcte et il apporte également son expérience auprès de jeunes joueurs comme Cristiano Piccini ou bien Agbenyenu. Tiens, parlos de Piccini. Venu renforcer le poste de défenseur droit, l’Italien arrive du Betis Séville mais il représente un pari pour le club de Lisbonne. En effet, mauvais l’année dernière en défense sur les côtés, on peut dire que Piccini a su relever le niveau en étant percutant et dur sur l’homme tout en apportant une belle intelligence de jeu.

Au milieu, on crée

Le milieu de terrain du Sporting est aussi de qualité avec William Carvalho en rampe de lancement. Le capitaine de l’actuel troisième du championnat fait une très belle saison avec notamment son impact physique, son volume de jeu et son leadership. Son gabarit imposant lui permet de gagner beaucoup de duels et aussi d’inscrire quelques buts sur coup de pied arrêté.

Devant lui, le Sporting peut aussi compter sur Rodrigo Battaglia, Bruno Cesar mais surtout Bruno Fernandes. Après avoir fait ses classes en Italie (Udinese et la Sampdoria), le jeune milieu de terrain portugais est arrivé cette année au SCP. En peu de temps, il éclabousse le championnat de sa classe lorsqu’il a le ballon aux pieds. Je vous parie qu’il sera un des joueurs de la prochaine Coupe du Monde. Talentueux avec ses deux pieds, il réussit à faire d’excellents appels de balle et sait donner le tempo pour créer des décalages ou bien juste doser la passe qu’il faut au bon moment. En plus de ça, Bruno Fernandes a un très bon pied gauche et il peut frapper de loin et marquer.

Rui Patricio, l’âme du club

Enfin, comment ne pas parler de celui qui n’a connu qu’un seul club de toute sa carrière ? Rui Patricio, actuel gardien de but du Sporting et de la sélection portugaise, est le grand leader de cette équipe. Le gardien de 30 ans en est à plus de 400 matchs avec le Sporting et il est largement respecté au sein de l’équipe. Toujours décisif sur des actions chaudes concédées, il jouera un rôle primordial au succès du Sporting.

A propos de Un taureau

Quand j'étais petit, on m'a dit que j'allais faire des corridas et que mes couilles allaient finir dans l'assiette du toréro. Du coup, je me suis enfui et le Talkfoot m'a accueilli les bras ouverts. Spécialiste de tout et de rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *