Home / Actus / Une truite revient sur la qualif’ des Bleus

Une truite revient sur la qualif’ des Bleus


Voilà, l’équipe de France de Football s’est qualifiée pour le mondial brésilien… A deux doigts de passer à une catastrophe, elle réussit une remontada chère aux Espagnols, non réservée à ces  derniers. Analyse et sentiments après cette quinzaine internationale.

Kiev, la Bérézina

Ce match restera certainement comme l’un des pires de l’histoire du football français. Manque d’envie, errements tactiques, joueurs complètement à coté de la plaque d’un niveau digne de U11, qui découvrent le foot.

Comment en est on arrivé la ?

D’abord, rendons à César ce qui appartient à César. Les Ukrainiens ont été simplement énormes, dans tous les sens du terme : Impact physique, générosité, agressivité… Bon ok techniquement ce n’était pas ça, mais au moins, ils ont eu le mérite « d’aller au charbon », de sortir les lames et de ne laisser aucune chance aux Bleus.  Bravo à eux sur ce match, même si nos internationaux ont rendu la tâche bien facile.

Revenons à nos moutons. Les  Bleus, qui ont été en dessous de tout sur ce match, pour plusieurs raisons :

  • Tactiquement : pourquoi avoir joué en 4-5-1 ? Pourquoi vouloir brider Pogba, Matuidi à un rendement purement défensif, alors qu’ils ont 3 poumons (surtout Matuidi) ? Ce sont des joueurs qui ont le profil purement de relayeurs qu’on attend dans le foot actuel.  Didier, sur ce point là, tu as largement déconné.
  • Les joueurs sur le terrain : Pouquoi Nasri ? Pourquoi Remy ? Pourquoi  Abidal ? Pourquoi ces 3 joueurs-ci étaient sur le terrain ? Pourquoi Valbuena a été écarté ? Je ne suis pas dans la tête de Dédé,  mais là, je m’interroge toujours de ses choix. Remy techniquement a été pitoyable et Nasri transparent, comme quasi à l’accoutumé. Abidal qui n’a plus le potentiel physique pour tenir les joutes internationales, Giroud très isolé en pointe et Ribéry qui  s’est entêté à jouer des 1 contre 2 voir 3 sur le match, au lieu de jouer rapidement en 1 touche. Evra se cachait derrière l’adversaire sur chaque ballon que touchaient ses coéquipiers tandis que Matuidi était complètement bridé. Que dire de Debuchy qui a totalement craqué en 2nd période ? Seul Pogba , Lloris et Koscielny avaient émergé de ce marasme… avant que ce dernier ne pète son câble.
  • La préparation sur le plan mental du match : Comment est ce possible d’avoir été autant à coté de la plaque pendant 90 minutes ? Au-delà  de la performance ukrainienne, l’absence des Français sur ce match est affligeante.  Personne à part Pogba n’a fait preuve de résistance à la pression, d’envie dans le match, d’adaptation rapide à leurs coéquipiers, et ce qui leur est demandé ! Et merde… On joue le barrage pour la coupe du monde! La motivation n’aurait même pas dû être intrinsèque, mais extrinsèque.

En colère, je me dis que ces mecs n’ont aucune ressource mentale. Un peu pression, et pouf. Plus personne ! C’est incroyable… On a joué comme des U11, inadmissible pour un match de cette importance.

Renouveau ou arbre qui cache la forêt ?

Ce qui m’a surpris, c’est que certes le lendemain, il y a une certaine virulence sur la défaite de la presse et des supporters. Mais pas plus que ca durant les prochains jours, comme si c’était quasi normal que l’équipe de France ait perdu. Ou bien, est-ce une certaine union sacrée qui se profilait déjà, afin de mettre toutes nos chances de qualification de notre côté ? Je n’ai pas la réponse, même si je pense que c’est la résignation plutôt qu’autre chose qui a régné dans un premier temps.

Des beaux discours durant les 3 jours qui suivent, esprit guerrier, voire belliqueux… Je me dis qu’honnêtement ils sont bien beaux, ils sont gentils, mais l’esprit guerrier, c’était un peu tard. On a 90 min pour remonter deux buts d’écarts, contre une équipe qui n’en prend quasiment pas. Mais c’est vrai qu’ils ont perdu 2 des  4 éléments habituels de défense. Un paramètre qu’il faut prendre en compte.

Plus on avance, plus je vois que les mauvais choix du premier match ont été analysés, et compris. Revenir au 4-3-3, avec le triangle Cabaye-Matuidi-Pogba, c’est ça la clé. Merci Dédé de réagir, après t’être complètement gouré. Une charnière qui me plait  Sakho-Varane ! Valbuena, même si on n’aime pas, en Bleu, il est un des piliers de cette équipe. Et la j’avoue, je commence vraiment à y croire…

Mais bon toujours Evra sur le terrain, mais je commence à en avoir l’habitude. Giroud remplacé par Benzema, j’ai envie de dire « Mouaiiis », même si Karim est mieux en ce moment.

Enfin bref, Dédé et son équipe ont su analyser et corriger. Bravo à eux ! Mais quid de la préparation mentale ? Comme je l’ai dit après l’aller : aucun mental. Est-ce que les 5-6 nouveaux joueurs sur les terrains seront à la hauteur de l’événement ? Est-ce que le discours affiché est bien celui qui est dans la tête de tout le monde ?

Et vous savez ce qu’il s’est passée, durant 90 min. Une domination outrageuse, 3 buts, une pelouse de merde, un but refusé valable, un but validé refusable, des faux rebonds, deux petites frayeurs, des cartons ukrainiens (et encore il y aurait en avoir plus !) et un public en folie. Une grande soirée quoi !

J’ai envie d’insister sur deux points :

  • Le milieu de terrain Cabaye-Pogba-Matuidi : Il s’agit du milieu de terrain le plus complémentaire qu’on a eu depuis des lustres. Cabaye, pur récupérateur, Pogba monstre technique et tactiquement  en place. Propre. Et Matuidi, le chien fou, qui court partout, il joue 2ème attaquant, 2ème relayeur, 2ème récupérateur, et 5ème défenseur à la fois.
  • Bah le mental : Bah la, j’ai envie de dire, que mentalement, ils étaient présents, en pour la plupart ce sont des minots de 20-23 ans. Une belle leçon pour les anciens qui ont l’expérience.

Ah oui, merde, j’allais oublier… Evra a été bon. Champagne. Mais ça ne lui enlève en rien les doutes que j’ai sur son niveau international !

Au final, la France est revenue parmi les vivants… Mais est-ce un bien pour un mal ? Ou un mal pour un bien ? Cette qualification aux forceps n’enlève rien de ce qui s’est passé durant les 4 dernières années, avec des joueurs qui peuvent s’estimer heureux d’être en équipe de France, au vu de leur passif, que ce soit sur le plan sportif ou non.

Qu’est-ce que le niveau international ?

Parmi tous les joueurs sélectionnables en France (en gros tout le monde qui à une licence de joueur à la FFF), sont présélectionnés les 40 joueurs qui ont un niveau techniquo-tactique et physique à peu près équivalents (à 5% près pour chaque facteur de performance). Alors  quel est le facteur de performance qui va permettre d’être international ?

C’est simple : Le facteur mental.

Un international doit être capable :

  • De s’adapter rapidement à ses coéquipiers en un minimum de temps,
  • De s’adapter à la formule choisie par le sélectionneur (même si le sélectionneur doit également s’adapter aux joueurs)
  • S’intégrer à un groupe, participer à une dynamique positive, être à la disposition du groupe,
  • De résister à la pression
  • De ne pas s’enflammer (Je suis international, et alors ? Ce n’est qu’une plus-value.)

Si un joueur n’est pas capable de respecter un de ces points, il sera difficile pour lui de vivre sur le plan international.

A propos de Une truite

N'est pas muette comme une carpe et sait l'ouvrir quand il faut. C'est l'histoire d'une truite qui s'est dit: "Putain, et si j'parlais de foot?" Spécialiste du foot anglais et des Bleus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *